Souhaitez-vous recevoir plus d'informations sur notre méthode pour vaincre le cancer de l'intérieur?

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous pour en savoir plus sur l'immunothérapie cellulaire.

Cancer du Sein

2003-2013, une étude de grande importance: L’immunothérapie cellulaire dendritique déclenchée par lysate de tumeur autologue combinée avec des cellules tueuses induites par cytokines améliore la survie de patients atteints de cancer du sein en stade IV

Type de cancer: Adénocarcinome du sein de stade IV.

Conditions des patients: 368 patientes ont été divisées dans un groupe d’immunothérapie (groupe de traitement: 188 patientes) et dans un groupe de chimiothérapie (groupe de contrôle: 180 patientes). Les patientes avaient toutes 18 ans ou plus et possédaient des récepteurs hormonaux négatifs ou positifs. Cependant, elles étaient toutes insensibles à la thérapie endocrinienne. Enfin, elles avaient toutes des métastases viscérales symptomatiques et suivi un traitement de chimiothérapie d’au moins 1 mois.

Traitements: Les patients du groupe de traitement ont reçu un cycle de chimiothérapie à faible dose à base de Carmofure (100 mg, po, 2x/j) pendant 5/6 jours. La perfusion de cellules dendritiques (DC )et de cellules tueuses induites par cytokines (CIK) a été débutée après la chimiothérapie à intervalles de 7 jours. La thérapie DC-CIK a ensuite été répétée quatre fois en quinze jours pour former un cycle. Au moins trois cycles de traitement par DC-CIK ont été administrés.

Résultats: La fonction immunitaire s’est améliorée après un traitement par DC-CIK. La survie sans maladie et la survie globale étaient toutes deux significativement prolongées chez les patients du groupe de traitement DC-CIK (sur 5 ans la survie sans maladie s’élevait à 42%, et la survie globale à 44%) par rapport aux groupes de contrôle (30% et 29% respectivement, p <0,01). Par ailleurs, la réaction la plus fréquente des patientes au traitement était la fièvre (34,6%); et le froid la moins fréquente (2,1%).

Conclusion: Cette étude indique que la combinaison du vaccin à base de cellules dendritiques et de la thérapie CIK peut améliorer considérablement la survie sans maladie et la survie globale chez les patientes atteintes d’un cancer du sein de stade IV qui ne pouvaient compter sinon que sur la chimiothérapie. Il ne fait aucun doute que la DC-CIK est une bénédiction pour les patientes atteintes d’un cancer du sein de stade IV.

Références:

Esposito A., Santangelo M., Goldhirsch A., Curigliano G., Gelass L., Criscitello C., De Laurentiis M., Fumagalli L., Locatelli M.,
Minchella I., De Placido S.
Dendritic Cell-based vaccines: Clinical applications in breast cancer
Immunotherapy (2014) 6(3), 349-360
ISSN 1750-743X

L'avenir du combat contre le cancer, à votre portée

Téléchargez votre livret gratuit