Pour pouvoir agir, les cellules dendritiques doivent être chargées avec l’antigène du tissu cancéreux qui existe seulement dans un organisme malade.

Néanmoins le plus tôt sera le mieux car, au début de la maladie, le système immunitaire se trouve dans de meilleures conditions pour éliminer le cancer. D’un autre côté, la TCD affiche également de bons résultats pendant la phase terminale de la maladie qui se traduisent dans un prolongement de l’espérance de vie et une meilleure qualité de vie, en fonction des cas individuels.

Enfin, la TCD pourrait aussi servir de traitement palliatif (si l’on ne peut plus guérir le cancer) dans le but de réduire la douleur et améliorer la qualité de fin de vie.